Vous êtes ici :

Le Feng Shui, ou l'art de renouer avec son environnement

26/03/20102 commentaires

Catégorie : Maison écologique

Au pied de mon ArbrePar Agnès Walter

Le Feng Shui, vous avez peut-être entendu parler de cette pratique ancestrale chinoise. Beaucoup de magazines le décrivent comme l’art d’aménager son intérieur pour s’y sentir bien. Ce n’est pas faux, mais très réducteur.

Avec une analyse Feng Shui, on lit votre vie comme un livre ouvert. On y voit qui est favorisé parmi les habitants (voire dominant), qui a des faiblesses et pourquoi, quels sont les secteurs « fragiles » (finances, carrière, amour, etc.). Et l’objectif est d’ y apporter des remèdes dans la mesure du possible (plus ou moins grande selon les cas).

Il faut tout d’abord intégrer que notre habitation est une Projection de nous-même.

Nous ne choisissons jamais notre lieu de vie par hasard, nous choisissons de vivre dans un environnement qui résonne tel que nous.

Le Feng Shui, bien plus qu’une méthode « new age » qu’on qualifie souvent  de pratique« zen » dans les médias, est un art taoïste qui nous permet de comprendre à quel point nous sommes influencés et nous influençons notre environnement.

En faisant une consultation Feng Shui, vous acceptez de comprendre ce que vous vivez, pour pouvoir ré-harmoniser correctement et durablement votre intérieur, et pourquoi pas parfois, déménager vers un autre lieu plus adapté à vos aspirations.

Nous attirons tous à nous des habitations qui vont nous conforter dans nos blocages et nos forces. Mais rassurez-vous : rien d’irrémédiable ni de définitif à cela.

Rien non plus de « bien » ou « mal » dans l’absolu. Car ces notions-là n’existent pas dans le taoïsme. Quand on dit d’un lieu qu’il a un mauvais Feng Shui, ce n’est pas vraiment qu’il est « mauvais » à proprement parlé, mais c’est plutôt qu’il nous amène à vivre des évènements que nous pourrions vouloir éviter (divorce, maladie, procès, chômage, conflits, etc.). Mais dans l’absolu, qui peut dire si un divorce ou un licenciement est une bonne ou mauvaise chose pour nous ?

Pour vous donner un exemple : souvent, un appartement de célibataire « fraîchement » séparé révèle le favoriser et a contrario ne laisse pas de place à un conjoint. Ou alors s’il pourrait y avoir un éventuel nouveau conjoint, tant que la personne n’est pas prête , elle va éviter d’occuper l’espace représentant ce conjoint, ou s’y sentir mal, comme si s’installer dans cette zone allait pouvoir l’activer (et de fait : ce pourrait bien être le cas !)

Une des notions fondamentales méconnues et à retenir, c’est que le Feng Shui est avant tout influencé par l’environnement extérieur. Les modifications qu’on fait à l’intérieur pourront améliorer, parfois même grandement, mais jamais complètement. Si vous avez une montagne ou un cours d’eau et qu’ils ne devraient pas y être, ou encore dans un environnement urbain un hôpital, un cimetière ou un abattoir devant votre fenêtre, vous ne pourrez pas les « effacer », vous devez composer avec un environnement défavorable…

Il n’y a pas toujours une solution idéale et il n’y a pas de Feng Shui parfait.

Au départ, le Feng Shui était réservé à l’élite chinoise. Les géomanciens (=maîtres de Feng Shui) choisissaient le lieu idéal, en fonction de formes environnantes (les 4 animaux célestes, les dragons d’eau) ; à partir de cela ils élaboraient la construction de l’édifice avec toutes les règles de Feng Shui. C’étaient là les rares cas d’un Feng Shui idéal.

On voit bien souvent que les constructions datant d’avant la 2ème guerre mondiale respectent intuitivement le Feng Shui de la forme : ceux qui bâtissaient tenaient compte de la forme des collines, des directions des vents et du soleil, de l’emplacement des cours d’eau pour « poser » l’habitation, pour qu’Hommes et nature cohabitent en harmonie, et pour que l’habitation résiste aux intempéries aussi...

Depuis la guerre il a fallu « rentabiliser » l’espace, les maisons et immeubles sont bien souvent bâtis de façon à être alignés sur les routes et rues, elles-mêmes construites sans être en lien avec la nature, mais en fonction des tracés les plus pratiques. Parfois des groupes d’immeubles entiers sont bâtis sur d’anciennes carrières, voire d’anciens cimetières ou des zones inondables !

Aujourd’hui, la plupart des constructions que nous habitons ont été habités par d’autres , nous investissons les lieux que d’autre ont vécu sans même les nettoyer (purification de l’espace)…  et nous n’avons pas le choix de l’orientation, des bases de construction. Nous composons avec. Certaines sont globalement bonnes d’un aspect Feng Shui, d’autres plutôt mauvaises.

En cela le Feng Shui nous permet à tous de nous remettre à notre place, dans l’environnement. Bon nombre de personnes ignorent même où se situent le Nord ou l’Est dans leur propre habitation ! C’est dire à quel point nous sommes déconnectés…Feng Shui

Le Feng Shui ne donne pas de recettes miracles, et si vous en lisez, prenez du recul ! Chaque cas est unique. Une analyse tient compte de tellement de paramètres différents qu’il est impossible de donner des conseils généralistes. Les facteurs environnementaux sont primordiaux, mais il y a aussi le plan et la forme de construction du lieu, la personnalité énergétique des habitants, sans compter l’aspect temporel (le Feng Shui évolue dans le temps, certaines maisons sont plus favorables dans certains cycles…)

Si je devais néanmoins donner un conseil, c’est de rappeler que le Feng Shui, c’est avant tout du bon sens : soyez pratique !

Par exemple, pour installer votre bureau, si l’on doit choisir entre un bon secteur situé derrière une porte ou dans une pièce aveugle ou sombre et un secteur moins favorable mais avec une bonne assise, et une vue dégagée vers les portes et fenêtres, il vaut mieux choisir la 2ème solution.

Quel est le Rôle du consultant Feng Shui ?

Quand vous faites appel à un consultant Feng Shui dites-vous bien que ce n’est pas un magicien, et que le meilleur des consultants ne pourra jamais rendre un lieu qui a un très mauvais Feng Shui bon.

Son rôle est :

  • de vous expliquer le pourquoi de votre situation, et , grâce à ses recommandations, de vous expliquer ce à quoi vous pouvez vous attendre comme améliorations. Parfois il peut vous préconiser un déménagement, mais c’est plutôt rare et pour ma part, je considère que c’est une solution de facilité. Ce lieu vous représente, si vous le quittez en le fuyant, sans avoir pris conscience de la part en vous qu’il représente et vous dévoile au quotidien, vous allez certainement re-choisir un lieu avec le même type de Feng Shui. Vous allez déménager avec vos valises, et reposer les mêmes ailleurs. Mieux vaut voir le Feng Shui comme une aide pour vous débarrasser de vos valises.
  • De vous donner des conseils pratiques de réaménagement. Il ne vous imposera rien, tout dépend de votre volonté à changer. Ces préconisations peuvent être simples à réaliser (ranger, changer de chambre, déplacer le mobilier et certains objets de places, en rajouter certains, changer la dominante d’une pièce –couleurs, ambiance…), ou plus compliquées et onéreuses (abattre une cloison, changer de place une porte, notamment la porte d’entrée, voire déplacer une salle de bain…). Si vous n’êtes pas prêt à faire ces travaux, ou si vous n’en avez pas la possibilité (appartements, ou locations notamment), il est important de le signaler, car les préconisations diffèreront et l’efficacité des changements apportés ne sera pas le même non plus...

Comment se passe concrètement une analyse Feng Shui :

Le consultant a besoin d’un certain nombre d’éléments. S’il fait sans : posez-vous des questions !

  • date de construction de l’habitation et éventuellement date de votre emménagement dans le lieu ;
  • plan de l’habitation à l’échelle ;
  • mesures à la boussole de l’orientation du lieu (c’est lui qui les prend) ;
  • date de naissance de tous les habitants.

Et bien-sûr : il doit venir sur place !!! Si le consultant vous propose une analyse sur plan, ce n’est pas du Feng Shui, car vous l’avez compris : le Feng Shui, c’est plus de 50% ce qui se passe en dehors de votre habitation…

Il doit voir avec vous vos attentes et ce que vous êtes prêt à changer. Confirmer ce que vous vivez et vous aider à améliorer vos points de blocage. Mais attention, ne le prenez pas pour un voyant en taisant votre vie, dans le but de le tester ! N’oubliez pas non plus que votre lieu va accentuer ce que vous êtes, ;  si après le passage du consultant, vous ne débloquez rien en vous-même, vous allez insidieusement réinstaurer des mauvaises habitudes dans votre intérieur, que le consultant aura essayé d’éradiquer. Par exemple, faire d’une zone clé pour vous un endroit agréable et non pas le débarras.

Après la visite chez vous, il rédige un compte rendu qu’il vous explique, et assure un suivi chez vous, une fois que vous avez apporter les modifications qu’il vous a préconisé.

Car comme je le dis souvent comme une Lapalissade : une consultation Feng Shui ne change rien dans votre vie quand vous n’avez procédé à aucun changement chez vous !

Pour plus d’informations sur les bases du Feng Shui (taoïsme, yin,/ yang, 5 éléments, 8 trigrammes, et les disciplines associées au Feng Shui), rendez-vous sur www.aupieddemonarbre.fr

Article rédigé par Agnès Walter- agnes@aupieddemonarbre.fr

2 réponses à “Le Feng Shui, ou l'art de renouer avec son environnement”

  1. Rougon dit :

    Bonjour,

    je suis moi même expert Feng Shui et je tiens tout simplement à vous féliciter pour votre article. Il est assez rare d'en trouver d'aussi clair, précis sans prétention et surtout aussi juste.

    Bonne continuation
    Cordialement
    Emmanuelle Rougon

  2. JAMIN dit :

    Bonjour,
    Je suis de connaissance avec Madame Dominique DELABIE, ma voisine. Je suis domiciliée au 46, rue de la Vau Saint-Jacques Parthenay.
    Je désirerai connaître vos tarifs concernant des conseils de bien-être pour ma maison.
    Merci de m'appeler et me laisser un message en téléphonant au 05.49.71.05.95.

Laisser un commentaire

Article précedent :
Article suivant :